Modèles de de xénogreffes dérivées de patients (PDX)

L'utilisation de modèles de xénogreffes dérivées de patients (PDX) est en augmentation depuis plusieurs années. Les travaux d'oncologie préclinique se voulant plus pertinents pour les cadres d'oncologie clinique et plus prédictifs des résultats cliniques, il est parfois nécessaire d'utiliser des modèles PDX pour en optimiser la transposabilité.

Chez Covance, nous avons utilisé des modèles PDX dans le cerveau, les seins, les poumons et le pancréas et procédé à l'imagerie PET et CT, le cas échéant, pour valider la croissance des tumeurs dans le cadre orthotopique et pour évaluer in vivo une sélection de standards de traitement.

En collaborant avec divers fournisseurs de xénogreffes de tumeurs primaires (PDX), nous tirons parti de notre expertise en pharmacologie conventionnelle qui est à la base de nos capacités d'imagerie in vivo et de radiation par faisceau focal pour les études de modèles PDX. Notre objectif est de vous fournir les outils de découverte de médicaments anticancéreux les plus pertinents et les plus prédictifs, sur le plan clinique, disponibles sur le marché.