Combinaison de la rapamycine avec l'inhibition du point de contrôle immunitaire dans un modèle syngénique du carcinome mammaire

AUTEURS :

Erin Trachet, Chris Elders, Sumithra Urs, Alden Wong, Maryland Rosenfeld Franklin

ANNÉE :

 2018

Réunion annuelle 2018 de l'AARC

Affiche : combinaison de la rapamycine avec l'inhibition du point de contrôle immunitaire dans un modèle syngénique du carcinome mammaire

Introduction et contexte

De nombreuses avancées dans le traitement du cancer du sein sont dues au développement de thérapies ciblées qui inhibent les voies de transduction de signal, ainsi qu'au développement de thérapies qui activent le système immunitaire d'un patient pour déclencher une immunité antitumorale. Le choix d'un modèle animal qui reproduit les aspects du cancer du sein humain est essentiel pour évaluer de nouvelles stratégies de combinaison d'immunothérapies. Un excellent modèle de cancer du sein est le 4T1. 4T1-luc2 est peu immunogène et présente de nombreuses caractéristiques communes avec le cancer du sein humain. Pour comprendre le bénéfice potentiel de la combinaison d'une thérapie ciblée avec un modulateur immunitaire, nous avons utilisé le modèle orthotopique 4T1-luc2. La voie mTOR joue un rôle important dans le métabolisme, la croissance et la survie des cellules. Le ciblage du mTOR est un domaine actif de la découverte de médicaments en oncologie et du développement clinique pour le cancer du sein et d'autres malignités. En outre, le succès clinique grâce au blocage de l'antigène associé aux lymphocytes T cytotoxiques 4 (CTLA-4) a bouleversé le développement de médicaments dans le monde de l'oncologie. Nous avons pour cela conçu une série d'expériences pour évaluer la rapamycine, un inhibiteur de mTOR de première génération, en combinaison avec l'anticorps inhibiteur du point de contrôle immunitaire contre CTLA-4.