L'anticorps humain dirigé contre TIGIT module la fonction régulatrice et effectrice des cellules T

AUTEURS :

Alyson J. Smith, Weiping Zeng, Bryan Grogan, Jane Haass, Amber Blackmarr, Robert Thurman, Scott Peterson, Shyra J. Gardai Research Department, Seattle Genetics Inc., Bothell, WA

ANNÉE :

 2019

AACR 2019

Covance a été mentionnée dans l'affiche de Seattle Genentics présentée à la conférence 2019 de l'AACR.  Comme précisé ci-dessous « SGN-TIGIT affiche une forte efficacité antitumorale » :

« Le traitement SGN-TIGIT dans les modèles syngéniques CT26 et A20 a permis de guérir respectivement 50 % et 33 % des animaux. SGN-TIGIT dans les modèles MC38, E0771, EMT6 et un autre modèle CT26, effectués par Covance, a donné des réponses partielles, considérées comme un retard de croissance de la tumeur ».

Introduction et contexte

  • TIGIT inhibe la fonction des cellules T et NK en liant les CD155 et CD112, qui sont régulées à la hausse sur les cellules tumorales
  • Le SGN-TIGIT est un anticorps monoclonal anti-TIGIT entièrement humain (AcM) qui a une affinité équivalente pour le TIGIT humain, murin et du cynomolgus et bloque la liaison au ligand TIGIT
  • Le SGN-TIGIT agit comme médiateur pour les cultures des PBMC (cellules mononuclées du sang périphérique) Tregsinex-vivo de l'ADCC (cytotoxicité dépendante des anticorps), dont le nombre a diminué de manière significative 
  • Le SGN-TIGIT amplifie les réponses des cellules T CD8 naïves et mémoires
  • Le SGN-TIGIT peut entraîner des réponses antitumorales curatives à agent unique dans plusieurs modèles précliniques, même si son mécanisme d'action semble distinct de celui du PD-(L)1
  • Les modèles enrichis pour les transcriptions de cellules T CD8 activées et/ou mémoires ont été positivement corrélés à la réponse curative