CT26 : carcinome du côlon murin

Sur le plan préclinique, la lignée murine du cancer du côlon CT26 est devenue un modèle servant à évaluer le potentiel de traitements médicamenteux associés à des anticorps inhibiteurs des points de contrôle immunitaires. C'est une tumeur hautement immunogène qui tend à présenter des taux de réponse objectifs à un certain nombre d'inhibiteurs de points de contrôle disponibles sur le marché. Chez Covance, nous avons utilisé ce modèle plus d'une douzaine de fois au cours des neuf derniers mois, des études supplémentaires étant programmées régulièrement.

AUTEUR :

Maryland Franklin, PhD, vice-présidente du développement scientifique

DATE :

Février 2016


On estime qu'une personne sur 20 va souffrir du cancer du côlon au cours de sa vie, ce qui en fait l'un des cancers les plus fréquemment diagnostiqués, aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Grâce à de meilleures méthodes de diagnostic, l'incidence globale du cancer du côlon a diminué au cours des 20 dernières années. Cependant, on estime encore que seulement 40 % des diagnostics se font à un stade précoce de la maladie et que, par conséquent, 50 % de tous les patients seront atteints d'une maladie métastatique. Ainsi, le cancer du côlon demeure un sujet d'étude important et dynamique concernant la recherche et le développement de médicament en oncologie. La chirurgie est l'alternative thérapeutique la plus fréquente pour les patients. Toutefois, nombre d'entre eux suivent une chimiothérapie et parfois une chimiothérapie associée à une radiothérapie. Sauf en cas de diagnostic précoce, les taux de survie à cinq ans sont encore très faibles. Actuellement, un certain nombre d'essais cliniques en cours portent sur l'évaluation du potentiel des immunothérapies dans le cancer du côlon.

Sur le plan préclinique, la lignée murine du cancer du côlon CT26 est devenue un modèle servant à évaluer le potentiel de traitements médicamenteux associés à des anticorps inhibiteurs des points de contrôle immunitaires. C'est une tumeur hautement immunogène qui tend à présenter des taux de réponse objectifs à un certain nombre d'inhibiteurs de points de contrôle disponibles sur le marché. Chez Covance, nous avons utilisé ce modèle plus d'une douzaine de fois au cours des neuf derniers mois, des études supplémentaires étant programmées régulièrement.

Réponse de CT26 au traitement par anticorps anti-CTLA4

Le modèle CT26 est hautement réactif au traitement par anticorps anti-CTLA4, avec 100 % de souris traitées présentant des régressions tumorales. Dans les études portant sur l'évaluation de la survie à long terme, nous avons constaté qu'environ 70-90 % des souris traitées guérissent à long terme et que la réimplantation de CT26 démontre principalement l'absence de nouvelle tumeur, ce qui suggère le développement d'une mémoire immunitaire.

Graphique de croissance du carcinome du côlon murin C26

CT26 et traitement anti-PD-L1

Contrairement au traitement par anticorps anti-CTLA4, lorsque nous traitons la tumeur CT26 murine par des anticorps anti-PD-L1, nous constatons qu'un faible pourcentage de souris réagit au traitement. La tumeur de quelques souris disparaît complètement suite au traitement par anticorps anti-PD-L1 et, après réimplantation, aucune autre tumeur ne survient ; ces souris sont donc guéries. Toutefois, dans la plupart des cas, nous constatons que 40 % des souris passent par une période durant laquelle leur maladie est stable, suivie par un retard de la croissance tumorale rapide par rapport aux souris traitées par vecteur ou isotype contrôle. Il est intéressant de noter qu'une proportion de souris ne réagit absolument pas au traitement anti-PD-L1, comme dans le contexte clinique. Ce modèle, avec un traitement anti-PD-L1, s'est montré utile dans de nombreux essais d'association de médicaments.

fichier
fichier

En plus d'évaluer l'efficacité d'associations de médicaments anticancer, ce modèle s'est montré utile dans l'évaluation des changements de phénotype dans le système immunitaire. À cette fin, nous avons étudié les tumeurs CT26 pour un certain nombre de leucocytes infiltrant la tumeur à l'aide de notre cytomètre en flux Attune NxT®.

fichier

 

En plus de cette analyse de base, nous avons également mis au point des panels standard pour obtenir une variété plus complexe des populations de cellules.

Diagramme du carcinome du côlon murin CT26

 

Contactez-nous dès aujourd'hui pur en savoir plus sur notre modèle CT26, d'autres modèles de tumeurs syngéniques et nos panels complexes pour l'immunophénotypage.

 

 

Pour plus d'informations sur la courbe de croissance et pour consulter des ressources supplémentaires, cliquez ci-dessous :

 

Remarques : les études ont été réalisées conformément aux réglementations applicables pour le bien-être animal et dans un centre agréé par l'AAALAC.