fichier
Blog Covance - Partager l'innovation dans le développement de médicaments
    Publication
     
      • Ce que représente le Child Health Day pour moi : Gina Calarco livre son expérience


        Publié par
        Publié le 26 sept. 2018, 4:03 PM

        Lors de la journée nationale pour la santé des enfants, je suis fière du travail effectué chez Covance et de ses effets positifs sur la vie et la santé des enfants. Cet événement est aussi pour moi l'opportunité de faire connaître le travail encore à faire.

        Un enfant dans une chambre d'hôpital

        Souvent, quand j'explique aux gens hors d'un contexte médical que je gère des essais pour la recherche clinique en pédiatrie, la première réaction est : « Je ne sais pas comment tu peux faire des essais sur des enfants pour la recherche sur les médicaments. Tu ne peux pas savoir si le traitement va marcher ou pas. » Ensuite, la conversation s'oriente naturellement vers une seconde étape où j'explique mon rôle dans la recherche pédiatrique et insiste sur l'importance des essais cliniques pour la santé pédiatrique.

        Régler la question de la médecine pédiatrique

        Historiquement, près de 50 % des médicaments administrés aux patients pédiatriques n'ont jamais été mis au point dans un centre d'essai clinique. Cela signifie que nous ne comprenons pas comment le corps de l'enfant traite, métabolise ou réagit à ces médicaments et par conséquent, ceux-ci n'ont aucune information sur les étiquettes quant au dosage pour les patients pédiatriques. Dans ce cas, les médecins pratiquent ce que l'on appelle le « dosage sans étiquette », où ils doivent estimer au mieux le dosage et les quantités requis.

        Plus l'enfant est jeune, plus la probabilité de dosage sans étiquette est grande. Par exemple, chez les nouveaux-nés prématurés, près de 90 % des médicaments n'ont jamais été officiellement testés auprès d'enfants prématurés ou nouveaux-nés. Nous ne comprenons pas clairement le schéma posologique, la tolérance ou d'autres paramètres de sécurité et ces patients extrêmement vulnérables reçoivent donc souvent des doses basées sur une utilisation historique et non sur une recherche auprès de cette population (1).

        On peut imaginer qu'une dose plus faible est nécessaire pour un plus petit corps. Mais un enfant n'est pas un adulte miniature. Par exemple, nous savons que les nouveaux-nés ont des besoins métaboliques et nutritionnels très différents de ceux des adultes. On peut aussi évoquer un adolescent en pleine puberté qui passe par des changements rapides en termes de croissance, d'hormones et de métabolisme. Ces variables essentielles peuvent avoir un impact sur la façon dont les médicaments sont assimilés et utilisés dans l'organisme.

        Sans médicaments ayant fait l'objet d'une recherche officielle auprès de populations pédiatriques suivies, nous risquons de voir apparaître des effets indésirables chez l'enfant ou un sous-dosage qui ne permettra pas de traiter efficacement ou de prévenir une pathologie ou une maladie.

        Comprendre le rôle des essais cliniques sur la santé de l'enfant

        Dans les années 1990, les organismes de réglementation aux États-Unis et en Europe ont commencé à mettre en place des règles qui sont ensuite devenues permanentes. Ces réglementations imposent des essais cliniques pédiatriques pour tout médicament cherchant à obtenir un étiquetage et une validation avec un avertissement signalant que la maladie put aussi affecter une population pédiatrique.

        Ces réglementations ont eu un énorme impact sur la médecine pédiatrique. Entre 2007 et 2016, on recense environ 300 essais cliniques pédiatriques ayant généré 107 changements d'étiquetage signalant des informations sur les dosages pédiatriques(2).

        Au-delà des dosages sûrs et efficaces, les acquis obtenus grâce aux essais cliniques ont un impact sur une autre facette importante de la médecine pédiatrique. Les patients et leurs familles ont désormais droit de cité en termes de soins, ces études cliniques permettant aussi d'obtenir des mesures, un type de mesure de la qualité des soins, directement auprès des familles. Ces informations additionnelles aident les médecins à comprendre ce qui est important pour les enfants, et leurs familles, lorsqu'ils sont malades et elles fournissent des analyses cruciales sur le chemin de la guérison.

        Un rappel constant pour améliorer la santé pédiatrique

        Même si le National Child Health Day est le rappel des soins basiques et des mesures préventives que les parents et les prestataires de santé doivent prendre pour la santé des enfants, je considère cette journée comme un rappel utile à la communauté médicale : le travail n'est pas fini. Nous avons encore tellement à apprendre sur les soins aux enfants et sur la façon dont leurs organismes réagissent à la maladie et aux traitements.

        Sans essais pédiatriques, nous faisons courir un risque inutile à la population la plus précieuse et la plus vulnérable. Les essais de la recherche clinique actuelle sont bien pensés, très encadrés et génèrent des informations utiles à notre base de connaissances sanitaire et médicale. Il est donc vital d'intégrer les enfants et leurs familles au processus de recherche. Ensemble, nous pouvons évaluer la perspective du patient et comprendre l'impact des traitements sur la santé quotidienne et sur les vies de nos populations pédiatriques.

        1. Milne CP, Davis J (2014). The Pediatric Studies Initiative: After 15 Years Have We Reached the Limits of the Law? Clinical Therapeutics. Vol 26 (2).
        2. Avant D, et al. J Pediatr. 10 oct. 2017, http://dx.doi.org/10,1/j.jpeds.2017.08.048

      Ce sujet a été publié dans Essais cliniques avec les balises by Ajouter en favori le permalien