fichier
Blog Covance - Partager l'innovation dans le développement de médicaments
    Publication
     
      • Une rencontre en 5 minutes : Julien Lazarus évoque les liens que l'on crée chez Covance


        Publié par
        Publié le 14 nov. 2018, 9:53 AM

        Notre série en cours, « Une rencontre en 5 minutes » s'intéresse à 5 personnes, thèmes ou questions pour illustrer comment Covance favorise l'essor de personnes exceptionnelles, fournit un objectif dynamique et nourrit un potentiel extraordinaire dans la carrière de ses employés.

        Bannière rencontre en 5 min

        Dans cet article, nous avons discuté avec Julien Lazarus, Directeur de la Gestion globale des données des laboratoires centraux Covance à Genève, afin de connaître son avis sur la valeur de la formation et du développement pour l'évolution de carrière. Étant donné que son premier rôle chez Covance fut en tant que responsable de la formation et du développement, il est bien placé pour partager ses idées sur la manière de faire évoluer une carrière, d'acquérir des compétences en leadership et de profiter des opportunités de mentorat chez Covance.

        1. Le parcours, de l'expertise-conseil à l'enseignement

        Après avoir obtenu son diplôme en économie, Julien a travaillé dans le développement des affaires pour un grand réseau de services professionnels, développant des stratégies de mise sur le marché de produits et services. Mais après quelques années, il était prêt à changer.

        « Bien que j'aimais l'expertise-conseil commerciale et financière, je voulais travailler dans un endroit où les valeurs étaient plus importantes », a expliqué Julien.

        Après avoir travaillé quelques années en tant que professeur d'économie dans une université, il s'est rendu compte que certains aspects du monde de l'entreprise lui manquaient, et il est parti à la recherche d'une organisation où il pourrait combiner son intérêt pour le partage des connaissances et avoir un impact dans la vie des gens.

        « J'ai appris que le travail que nous faisons chez Covance à de l'importance. C’était quelque chose que je ne retrouvais pas dans l'expertise-conseil, et j’ai trouvé cela très enrichissant. »

        2. Faire évoluer sa carrière dans un contexte mondial

        En tant que responsable de la formation et du développement chez Covance, Julien a animé des sessions de formation à travers l’Europe, les États-Unis et l’Asie. Cela lui a permis de mieux comprendre les différents départements et leurs besoins. À partir de là, il a pu devenir chef de projet principal, travaillant sur diverses indications cliniques telles que le VIH, le VPH, l’oncologie et la sclérose en plaques. Après quelques années, il a commencé à superviser l’équipe de gestion de projet, puis s'est dirigé sur un poste d'encadrement débutant.

        « J'ai fait un choix audacieux en 2014 », a admis Julien. « Je voulais changer de domaine et travailler dans les services des données internationales. Même si je n'avais pas d'expérience en gestion des données, je savais que je pouvais tirer parti de mon expérience en gestion stratégique. »

        Tentant sa chance, Julien postule et se voit proposer le poste. « Grâce à cette opportunité, j'ai acquis l'expérience diversifiée dont j'avais besoin pour faire évoluer ma carrière », a-t-il expliqué.

        3. Le mentorat, une bouffée d'oxygène

        Cela fait plus de 10 ans que Julien a débuté en tant que responsable de la formation et du développement chez Covance, mais il reconnaît toujours la valeur du coaching et du mentorat continus.

        « À ce jour, j'ai six personnes sous mon aile », déclare Julien. « J'aime pouvoir m'asseoir et mettre mon travail quotidien de côté pour écouter une personne et les défis auxquels elle est confrontée. Dans cette situation, mon rôle de mentor n’est pas de jouer les « je-sais-tout ». Je sers à poser les questions qui stimulent la réflexion, à écouter les réponses et à partager ce qui a fonctionné ou non pour les autres. Je trouve ces conversations très agréables, et c'est une bouffée d'air frais dans ma journée. »

        4. Trouver un refuge entre collègues

        Bien que Julien ait actuellement plusieurs mentorés en cours, il admet qu’il n’a jamais eu quelqu'un qu'il considère comme son mentor officiel. « Je dirais que tout au long de ma carrière, j'ai eu de nombreux mentors informels », a-t-il expliqué.

        « Ces "mentors" ont été en grande partie des personnes que j'ai admirées. Ils prenaient le temps de me rencontrer. Avec eux, j'ai appris, passé du temps à évacuer ma colère ou testé mes idées. Quelle que fût la nature de nos échanges, cela m'a permis d'envisager de nouvelles perspectives. Avoir un accès permanent à ces "refuges" continue d’être une priorité absolue pour moi. »

        5. Encourager les autres à améliorer leurs relations

        Pour Julien, avoir un mentor chez Covance est une partie essentielle de l'expérience et la valorisation de son potentiel extraordinaire.

        « Chez Covance, nous avons l'opportunité de travailler dans une véritable organisation mondiale. Tout le monde est tellement dévoué à ce que nous faisons », a déclaré Julien. « Les personnes que j'ai pu rencontrer au cours des 14 dernières années sont toutes désireuses de partager leurs expériences et leurs idées. Chaque fois que je rencontre quelqu'un de nouveau, je gagne de nouvelles idées. »

        « C’est pourquoi j’encourage mon équipe à faire connaissance avec nos collègues et nos pairs. Ils ont tous des histoires incroyables et motivantes. En partageant notre temps, nous établissons d'excellentes relations et nous augmentons notre capacité d'interaction entre les diverses cultures. Ce sont vraiment les gens qui rendent Covance spécial, et c'est ce que j'apprécie particulièrement. »

        Afin d'explorer les différentes carrières et en savoir plus sur la vie chez Covance, rendez-vous dans la section Carrières.Covance.com